Les citations du leader 23/2020 sur le leadership dans la crise

Publié par Bernard Guévorts le

Partagez l'article s'il vous a plu !
  •   
  •  
  •  
  •  

Le bon vieux leadership du pouvoir et du contrôle montre une fois de plus qu’il n’est plus adapté à notre époque, devenue trop mouvante et incertaine.

Les militaires parlent de situations VUCA : volatilité, incertitude (uncertainty), complexité et ambiguïté. On ne peut pas manager de la même façon dans ces conditions.

Les dirigeants doivent s’adapter… A la fois prendre du recul pour réfléchir, et en même temps agir vite avec efficacité. L’imagination est stimulée par la crise et l’innovation en profite.

« Je suis à la fois dans l’urgence, dans l’action et dans la réflexion sur ce qui va se passer après. » Stéphane Richard

« Je suis à la fois dans l’urgence, dans l’action et dans la réflexion sur ce qui va se passer après. » Stéphane Richard Cliquez pour tweeter

La crise et le changement de leadership

Mes diverses lectures de ce samedi matin m’ont beaucoup inspiré et ont provoqué quelques réflexions. Je vais reprendre certains des auteurs lus et plusieurs citations trouvées, comme celle du DG d’Orange ci-dessus.

Citation du DG d'orange Stéphane Richard

Il était surtout question, dans ces divers articles, de la crise et de l’évolution du leadership face à cela (voir la bibliographie).

C’est clair que cette crise mondiale de la Covid-19, qui n’est d’ailleurs pas terminée, va encore nous révéler beaucoup de choses.

Les enseignements ne sont pas tous nouveaux mais ils sont devenus plus clairs et plus réels pour davantage de monde.

« L’esprit humain souffre d’une carence intellectuelle fondamentale : pour qu’il comprenne la valeur d’une chose, il faut le priver de cette chose. » Amélie Nothomb

Citation d'Amélie Nothomb sur l'esprit humain

« L’esprit humain souffre d’une carence intellectuelle fondamentale : pour qu’il comprenne la valeur d’une chose, il faut le priver de cette chose. » Amélie Nothomb Cliquez pour tweeter

Alors oui, la crise nous a privés de beaucoup de choses : de nos habitudes en premier ! Nous en avons parlé dernièrement.

La crise nous a aussi privé de nos libertés, de nos repères, de nos certitudes, etc.

Elle est aussi salutaire, car elle a révélé la vraie nature des gens, et ici je vais surtout rester dans le monde professionnel.

Une fois la vague retirée, nous pouvons constater ceux qui ont été dans l’innovation, la créativité, l’imagination, la solidarité… Et ceux qui n’ont fait que renforcer leurs instincts animaux et égocentriques pour essayer de s’enrichir sur le dos des plus faibles ou tricher pour bénéficier des aides publiques.

« C’est quand la mer se retire qu’on voit ceux qui se baignent nus. » Warren Buffet

Citation de Waren Buffet

« C’est quand la mer se retire qu’on voit ceux qui se baignent nus. » Warren Buffet Cliquez pour tweeter

De la solidarité à l’interdépendance

On a vu ainsi des commerçants, pour lesquels la crise n’avait pas vraiment impacté le chiffre d’affaire, qui ont laissé tomber une partie de leurs bénéfices au profit d’autres commerçants qui ont été plus lourdement touchés. On a vu des restaurateurs cuisiner gratuitement pour les professionnels de la santé. On a vu des institutrices travailler sept jours sur sept pour garder les enfants des soignants… On a vu beaucoup de solidarité spontanée.

Certains dirigeants d’entreprise se sont montrés au-dessus de la mêlée. Ils ont abandonné une partie de leur salaire. Ils n’ont pas mis leurs employés en chômage partiel pour ne pas alourdir la dette de l’état. Ils n’ont pas cédé à la tentation de la triche comme hélas trop de personnes malveillantes l’ont fait.

La responsabilité sociétale, les principes et les valeurs ont été dynamisés par cette crise.

« Cette crise doit nous aider à basculer de la coopération vers l’interdépendance, stade ultime de l’autonomie, basée sur la parité, les décisions collégiales et des liens renforcés. » Yves Le Bihan

« Cette crise doit nous aider à basculer de la coopération vers l’interdépendance, stade ultime de l’autonomie, basée sur la parité, les décisions collégiales et des liens renforcés. » Yves Le Bihan Cliquez pour tweeter

La crise est un révélateur

« Le leadership, c’est la rencontre d’un talent et d’une circonstance. » Jean-Luc Lagardère

Citation sur le leadership de JL Lagardère

« Le leadership, c’est la rencontre d’un talent et d’une circonstance. » Jean-Luc Lagardère Cliquez pour tweeter

Le leader se révèle tel qu’il est dans ces moments où il est mis à l’épreuve. Et c’est là que certains managers ou collaborateurs deviennent tout à coup plus visibles.

Les circonstances leur permettent enfin d’exprimer et de montrer leur véritable force. C’est là où, tout à coup, ils inspirent confiance et donnent envie aux autres de les suivre.

Cela rappelle ce que je vous ai déjà raconté à propos de Kairos, ce dieu grec, allégorie de l’opportunité, du temps juste.  Certains parlent de saisir sa chance… 

Le dieu Kairos représente l'opportunité

Le leader, ou celui qui se révèle comme tel, est capable de saisir Kairos quand il passe. Avant, ce n’est pas possible, après c’est trop tard… Pour en savoir plus sur son symbolisme voir notre article : Connaissez-vous Kairos ?

« Dans la neige, des traces de lapin croisent des traces de renard. Tout est dans le timing. » Laurent Choain

Citation sur le bon timing

« Dans la neige, des traces de lapin croisent des traces de renard. Tout est dans le timing. » Laurent Choain Cliquez pour tweeter

Cette crise a donc donné à certains la possibilité de se mettre en avant et au service des autres et de la collectivité.

Pourquoi le leadership change ?

Comme je le disais en introduction et dans d’autres articles déjà, nous observons depuis quelques années déjà un changement radical du leadership.

Les anciennes définitions, les modèles de divers styles ou étapes deviennent obsolètes ou, en tout cas, devront être revus. C’est un exercice que nous pratiquons pour vous proposer des synthèses et éclaircissements.

Dans son article récent « Quels leaders pour le monde d’après ? », Yves le Bihan nous parle d’un sondage qui a été fait fin 2019 (par l’institut Korn Ferry), avant la crise mondiale actuelle, qui montrait déjà que 67 % des investisseurs jugeaient le leadership traditionnel (hiérarchique et autoritaire dont nous parlions ci-dessus) inadapté pour le futur.

Imaginez quels pourraient être ces chiffres aujourd’hui, avec cette crise, alors que nous avons vu à quel point ce monde à besoin d’un leadership axé sur la confiance et la capacité à faire face au changement.

Leadership relationnel

Plus que jamais, le monde a besoin d’un leadership relationnel !

Et cela simplement parce que 80 % des personnes actives travaillent avec leur tête et non plus avec leurs mains. Cela varie bien sûr, selon les secteurs et les pays, mais même lorsque le travail manuel est encore très présent, l’économie actuelle nécessite une agilité et une capacité d’adaptation rapide pour faire face aux changements.

Et c’est le relationnel, la confiance, le travail collaboratif qui sont les plus efficaces pour arriver à cela !

« Cette crise a remis l’imagination au cœur de la difficile promesse de se « réinventer ». » Yves Le Bihan

Citation de Yves Le Bihan sur la crise

« Cette crise a remis l’imagination au cœur de la difficile promesse de se « réinventer ». » Yves Le Bihan Cliquez pour tweeter

De nombreux dirigeants n’ont pas encore intégré cette réalité de la collaboration dont nous parlions la semaine dernière. Nous avons pourtant montré dans plusieurs articles (dont celui sur Le leadership, chaînon manquant du management ), l’effet sur la motivation d’un modèle autoritaire et du modèle basé sur la confiance, l’autonomie et le développement des collaborateurs.

Je vous parlerai prochainement du modèle Trust & track leadership (« faire confiance » et « assurer un suivi ») créé par Nick Sarillo, un entrepreneur du secteur de la restauration à Chicago.

Humilité de la remise en question

Lucidité et humilité sont les meilleures alliées du dirigeant, nous dit Christophe Lachnitt dans cet article qui donne des orientations aux dirigeants que la crise à mis à l’épreuve et l’importance pour eux, de reconnaître et corriger leurs erreurs.

« La faculté de reconnaître et corriger ses erreurs est aussi importante sur la durée, pour mettre en perspective une crise afin de mieux gérer la suivante, que dans l’urgence afin de tirer les leçons de ce qui réussit ou échoue dans la mitigation d’un événement dramatique. » Christophe Lachnitt

« Lucidité et humilité sont les meilleures alliées du dirigeant. » Christophe Lachnitt Cliquez pour tweeter

Il nous parle de la manière dont J.F. Kennedy a reconnu ses erreurs face à la crise de la Baie des Cochons (en 1961) et comment il en a retiré les leçons notamment grâce à sa demande d’être conseillé (on dirait coaché actuellement) par Dwight Eisenhower.

« Les crises sont des choses qui arrivent régulièrement. Le grand avantage, c’est qu’en général, on en sort renforcé. » Jacques Chirac

Citation de Jacques Chirac sur les crises

« Les crises sont des choses qui arrivent régulièrement. Le grand avantage, c’est qu’en général, on en sort renforcé. » Jacques Chirac Cliquez pour tweeter

Il reste donc à chacun d’entre nous à se questionner, à pratiquer l’introspection pour pouvoir mieux nous réinventer et aborder avec plus de ressources la prochaine crise.

La question du coach :

  • Qu’ai-je appris durant cette crise ?
  • Avons-nous bien réagi ou pas ?
  • Qu’est-ce qui peut être amélioré ?

Je suis impatient de vous lire dans les commentaires.

A bientôt !

Bibliographie


Partagez l'article s'il vous a plu !
  •   
  •  
  •  
  •  

Bernard Guévorts

Apporteur de confiance et éveilleur de leadership. Formateur international en relations interpersonnelles, leadership, développement personnel, prise de parole, formation de formateurs et relation clients. Je suis belge et je vis actuellement au Cameroun la plupart du temps.

2 commentaires

Nico06 · 13 juillet 2020 à 12 h 47 min

Merci pour ces citations inspirantes et contemporaines… Mention spéciale pour la réflexion d’Amélie Nothomb, que je trouve malheureusement très vraie… Savoir apprécié ce que l’on a est devenu très rare

Laissez un commentaire sur l'article ou votre expérience personnelle

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez le livre 21 jours pour booster votre Leadership

%d blogueurs aiment cette page :