Qu’est-ce que le Masculin ?

Publié par Bernard Guévorts le

Partagez l'article s'il vous a plu !
  •   
  •  
  •  
  •  

Avec ce mois de Mars qui commence, je veux rendre hommage aux valeurs du Masculin symbolisées par Mars, le dieu romain de l’affirmation, ou son équivalent ARES, le dieu grec.

Le 8 mars est aussi la journée internationale des droits des femmes… Et cela est assez intéressant que je partage avec vous la vision de L’éternel Masculin faites par une femme

Le Masculin

Et je reviens donc vers un livre que j’ai beaucoup aimé et que je vais certainement relire une fois de plus : L’éternel masculin, écrit par une femme, Jacqueline Kelen. Elle y défend avec beaucoup de ferveur les valeurs du masculin et en particulier leurs pertes dans ce monde moderne qui a vu l’affrontement de la lutte des sexes. 

Couverture du livre de J Kelen l'éternel masculinVoilà comment elle pose la problématique d’une manière remarquable :

L’autorité, la puissance, la grandeur, le respect ont été tellement combattus ou raillés que les hommes qui incarnaient encore ces valeurs ont commencé à se sentir coupables, rejetés puis très seuls. Et comme les femmes ont revendiqué et conquis une bonne part du territoire des hommes, elles ont du même coup accaparé ou incarné les valeurs masculines traditionnelles, et d’abord le courage, la ténacité, l’endurance.  

Que restait-il aux hommes si ce n’est faire allégeance à ce féminin triomphant – comme Hercule jadis se rangea aux pieds d’Omphale -, devenant lâches, passifs, jardinant leur part féminine comme avant eux le vaillant héros fila la laine sans conviction ? Ou encore, profaner les vertus viriles en faisant par exemple de la force morale, intérieure, une force brutale et du preux chevalier un « battant » sans foi ni loi ?

Que restait-il, pourtant, si ce n’est résister ? Faire confiance aux modèles et aux mythes masculins, et oser porter les valeurs masculines – loyauté, courage, honneur et droiture, ardeur et goût de la quête… Il ne s’agit pas de déterrer la hache de guerre et de relancer le ridicule combat entre sexes. Il s’agit plutôt d’inciter tout homme à retirer Excalibur du bloc de pierre où l’épée magique est restée fichée – par facilité, indifférence, et désertion des champions. Autrement dit, de retrouver le désir et la joie – l’ivresse même -, d’être un homme en quête de perfection, de devenir un homme accompli pour soi-même et non pour plaire à une femme, à une mode, à une société. Jacqueline Kelen (L’éternel masculin p. 15)

Photo de Jacqueline Kelen

Jacqueline Kelen

Le Héros

La quête du héros fait partie des besoins de tout un chacun, de là le succès des films et des sagas qui mettent héros et héroïnes à l’honneur. Ce héros, il est aussi en nous, et c’est ce que Jacqueline Kelen nous rappelle, à nous spécialement, messieurs ! (voir notre article sur L’héroïsme du leader).

Le héros est bien celui qui sort de l’ordinaire : qui sort de l’existence plus grand qu’il n’y est entré. C’est un témoin d’humanité ou encore un humaniste tel que le concevaient et l’illustraient les philosophes et les artistes qui ont fait la Renaissance : un être conscient de sa liberté et de sa dignité, capable de grandeur. Jacqueline Kelen (L’éternel masculin p. 47)

La noblesse du héros ne consiste pas à réussir mais à ne jamais abandonner. Jacqueline Kelen (L’éternel masculin p. 59)

Le vocabulaire d’une époque est toujours instructif : dans notre société moderne, on entend parler presque uniquement de « problèmes » et on s’emploie à les résoudre. Or dans le monde initiatique et spirituel qui est celui du héros il n’y a jamais de problèmes. Il y a des épreuves. Jacqueline Kelen (L’éternel masculin p. 59)

Depuis que je suis un adulte pensant, j’essaie d’incarner ces valeurs, avec beaucoup de maladresse et d’échecs sans doute, mais toujours avec conviction. Et je mesure le chemin à accomplir. Je devrais certainement revenir pour aller plus loin !

Le vocabulaire d'une époque est toujours instructif : dans notre société moderne, on entend parler presque uniquement de « problèmes ». Dans le monde du héros il y a des épreuves. Cliquez pour tweeter

Je voulais partager cela avec vous.

L’Honneur

L’honneur est la valeur fondamentale du chevalier, il implique le respect et la maîtrise de soi, la fierté d’âme et l’exercice de la vertu. Un chevalier redoute la honte plus que la mort. Pour lui il n’est point de bonheur sans honneur, d’amour sans dignité. Il ne s’agit pas de vaincre tous les autres mais de ne pas démériter de la grandeur en soi. Aussi victoires et défaites sont-elles indifférentes à qui veut d’abord se surpasser soi-même. L’honneur est de combattre, de mettre sa vie en péril, quelle que soit l’issue de la bataille.

L’honneur n’existe pas sans le courage mais il donne au courage une dimension exceptionnelle, en le parant à la fois de beauté et de générosité. Agir « pour l’honneur » exige un total désintéressement et suppose une élégance morale. Cela dépasse infiniment les petits problèmes personnels, les règlements de comptes violents et mesquins. Jacqueline Kelen (L’éternel masculin p. 216)

« L'honneur n'existe pas sans le courage mais il donne au courage une dimension exceptionnelle, en le parant à la fois de beauté et de générosité. Agir « pour l'honneur » exige un total désintéressement et suppose une élégance morale.»… Cliquez pour tweeter

Le chevalier

Le titre secondaire du livre est “Traité de chevalerie à l’usage des hommes d’aujourd’hui”. même si le livre date déjà de quelques années (1994), il n’a rien perdu de son actualité, bien au contraire, il est plus que temps de retrouver ces valeurs chevaleresques.

Un véritable chevalier est incapable de mensonge, de trahison, d’hypocrisie. Son cœur est confiant et clair, il n’a jamais de desseins tortueux, de coups prémédités. Il est bon de méditer un instant sur le mot franchise, qui désigne tout d’abord l’état de celui qui est franc, c’est-à-dire libre. On en déduira que lorsqu’on ment, c’est qu’on est esclave ou asservi ; ou encore que le mensonge rend esclave. Jacqueline Kelen (L’éternel masculin p. 223)

Ce sont des valeurs qui m’animent !

Et je suis aussi un partisan de l’émancipation des femmes et de leur égalité dans les rôles qu’elles peuvent jouer dans notre société à tous les niveaux. Platon avait déjà, dans La République, proposé une éducation similaire et une égalité pour les gardiens de la cité et ceux qui allaient en devenir les dirigeants au plus hauts niveaux et fonctions.

C’est la sagesse et les valeurs d’humanité, de justice, d’éthique, de citoyenneté qui doivent guider ceux qui veulent servir les autres à travers leur fonction.

Voir quelques citations sur la masculin et l’Humanité en l’Homme

L’éternel Masculin ne serait rien sans le Féminin, et vice-versa…

La question du coach

Et vous comment cultivez-vous votre masculin ?

Réponse en commentaires.

A bientôt


Partagez l'article s'il vous a plu !
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bernard Guévorts

Apporteur de confiance et éveilleur de leadership. Formateur international en relations interpersonnelles, leadership, développement personnel, prise de parole, formation de formateurs et relation clients. Je suis belge et je vis actuellement au Cameroun la plupart du temps.

0 commentaire

Laissez un commentaire sur l'article ou votre expérience personnelle

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez le livre 21 jours pour booster votre Leadership

%d blogueurs aiment cette page :